Vous êtes ici : Accueil > Logiciel Libre > Les logiciels libres s’invitent dans la campagne présidentielle

Les logiciels libres s’invitent dans la campagne présidentielle

L’élection présidentielle de 2012 fait couler bien évidemment beaucoup d’encres et les candidats sont extrêmement sollicités sur de nombreux sujets. La problématique des logiciels libres n’échappe pas au débat et nombreux sont ceux qui souhaitent connaitre la position des personnes en lices, des partis politiques et des spécialistes. Sauf que la question n’est pas cruciale pour la campagne et que souvent les candidats n’ont pas le background technologique nécessaire pour appréhender cette question. Le Conseil National du logiciel libre désire notamment que le gouvernement et les candidats donnent plus de poids à la discussion sur le logiciel libre et se déclarent sur huit thématiques importantes de l’écosystème : des questions sur la place du logiciel libre dans le domaine de l’éducation et la formation, le soutien aux PME…des thématiques précises sur lesquelles les partis politiques n’ont pas forcément un avis tranché, tant le sujet est peu sensible par rapport au reste. Pourtant les questions informatiques sont au cœur du débat actuel, avec Hadopi, Acta, la gestion des droits d’auteur et le positionnement économique de la France dans le paysage technologique. Une des revendications du conseil est d’ailleurs l’intégration de solutions libres lors d’appels d’offres et commandes publiques, en compagnie de logiciels payants de même qualité. Le logiciel libre est pour le moment encore négligé par les instances en place, mais il occupe de plus en plus de terrain, notamment au niveau des titres émergents, qui se positionnent en face des grands groupes logiciels, forcément réticents à ce que les acteurs du libre profitent d’une place élargie sous le soleil numérique français.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Les logiciels libres s’invitent dans la campagne présidentielle

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.